Une réflexion au sujet de « moi je construis des marionnettes… (sofilm) »

  1. Ça vaut le coup de voir un film d’animation dans la langue de celui qui l’a écrit, y’a toujours de la perte à la traduction (dés fois on gagne autre chose, dés fois non). C’est particulièrement flagrant dans le dessin animé japonais, ou même dans Brave (Pixar), ou les accents écossais que je trouve essentiels à l’ambiance du film sont absents de la VF.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s